<- CNRS 4, p. 347

CNRS 4, p. 348

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 349 Index des Cahiers




$

Très remarquable ce mot de « disposition » qui signifie à la fois un ordre et une préparation, une détermination a priori du mode de réaction – une prévision de l’état de la sensibilité. - -

La sensibilité pressentant son propre degré et son propre sens – (direction).

Disposé = rangé de façon à réagir dans tel sens, avec telle intensité.

-------

Intellect

--------------------------

Indépendances

Coordinations réversibles –

Figures complètes

Egalité –

« Trouvé dans le sommeil»

 

  Ordre-

Voir en même temps le tout et les parties – composition et décomposition

 

Notation essentielle

 

La mémoire le fournit entièrement d’éléments

 

Uniformité

Pas de moi.

 

Sensibilité, intellect, automatisme.

Sensibilité

 

 

Prendre parti

 

Inégalisation

 

 

Confusion essentielle

 

 

 

Localisée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de notation absolue

 

 

 

La mémoire est mêlée au présent

  L’intellect est l’état de lequel il y a uniformité.

                          *

 

 

 

 

  Sensibilité = existence d’un moi, c’est-à-dire d’un être essentiellement inégal à tous les autres.

  Ce qui implique la composition. Elle dit : il y a quelque chose. Il y a autre que Toi et donc il y a Toi.

                           *

 

 

 

 

 

 

 

  Plus les systèmes sont complexes plus leur mode de se mettre en équilibre avec le reste est complexe – et comprend plus de variables.

  Le végétal se déforme, s’accroît dans tel sens.

*

Sensibilité.

L’excitation A donne le réflexe B.

L’excitation A’ ----         ----     B’.

Or B et B’ se gênent – Ainsi A me pousse à me chauffer au feu – je vais vers le feu B mais je me brûle et je me rejette, (B’). Il s’agit de composer ces actes pour me chauffer sans me brûler. Mais si je suis pur réflexe, il y a là discontinuité. Il faut un moyen pour comparer c’est la sensibilité.





Date de création : 20-04-2003