<- CNRS 4, p. 339

CNRS 4, p. 340

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 341 Index des Cahiers




$

 

Attention – images – Clefs.

On tend par l’attention à créer l’état dans lequel une solution dépend uniquement et univoquement des données comme si on tendait à réaliser un système, isolable, fermé, complet, capable de modifications réversibles.

Alors la solution ne dépend plus que d’une vue ou intuition directe.

C’est en somme un système adaptable. La pensée à l’état chronologique, brut, ne forme pas une suite adaptable.

 

*

 

  La mort vue de l’informe. Toute la successive et indifférente gêne des fonctions. Ce spectacle interne, sensitives décapitées.

 Etres étrangers les uns aux autres, le système nerveux.

 

  L’homme le superficiel. Son monde net, tout de relations. Et tous ces objets, tableaux, meubles qui l’entourent, produits d’accommodation figés coques de bêtes mortes.

La face travaille d’elle-même.

 

 

 

Quoi dessous ?

 

*

 

 

 

Toutes les bêtises de l’homme en crise

 

 

(j’ai) Horreur des sentiments

 

*

Le monde réel est l’ensemble des choses qui peuvent subir l’accommodation totale.

 

*

 

Architecture de la Connaissance –

Groupes –





Date de création : 20-04-2003