<- CNRS 4, p. 316

CNRS 4, p. 317

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 318 Index des Cahiers




$

 

De même que je ne puis fixer un point de l’espace où il n’y a rien – par exemple un point situé entre le mur d’en face et mon œil, si ce point ne coïncide avec une mouche ou atome.

 

*

 

Pressé c’est-à-dire vouloir faire n choses à la fois – c’est voir et vouloir une des choses tandis que l’on veut et que l’on fait l’autre.

A : Rat. : un groupe

 

*

 

L’homme oublie perpétuellement ceci – sa mémoire. La mémoire est la chose du monde que nous oublions le plus aisément.

 

*

 

L’humanité, animal, marche par des parties jetées en avant non d’un bond. Homo non facit saltus – (il est vrai que la nature ne fait que des bêtes-) Elle a donc des parties ou pattes qui se jettent en avant, gauche ou droite – d’autres assurent ce pas en s’y opposant. Un progrès sans opposition n’en est pas un.

Et dans chaque élément il y a des parties pour être jetées en avant aventurées – c’est l’esprit ce qui va dans le faux et le sonde.

 

*

 

La vie sociale n’est possible que par un certain vague, et des retards souvent infinis dans les idées des hommes. L’esprit trop net se fatigue ou se morfond. Il paye pour méconnaître les étapes.

 

*

 

Les mathématiques font semblant de marcher à reculons.





Date de création : 20-04-2003