<- CNRS 4, p. 307

CNRS 4, p. 308

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 309 Index des Cahiers




$

 

p = 96 – 9 3/4

pr = 105

---------

p  = 8h – 12-40

340

p = 018

 

Tous les phénomènes de détail de la vie et de la pensée se trouvent aussi dans le monde brut.

Ceux qui feraient apparente exception seraient comparables à ces phénomènes physiques qui sont inobservables dans la nature mais possibles dans le laboratoire. Tel corps – Telle action –

Jamais peut-être telle radiation n’avait vibré – tel corps n’avait été naturalisé jusqu’à telle expérience.

Enfin l’ordre seul ferait la différence des phénomènes vitaux d’avec les non vitaux. Le 1er seraient faits des seconds pris dans un autre ordre – et même dans une autre hiérarchie.

 

*

 

Ce que j’ai appelé fonctions sont les constituants de tout état et c’est pour découvrir l’opposition capitale du total au partiel qui est un problème fondamental en psychologie.

< Or cela est partiel ce qui est divisible >

Or un élément quelconque de fonction c’est-à-dire un événement partiel ne divise pas en 2 parties la suite du total.

 

*

 

Art – et fabrication artificielle d’excitants analogues aux auto-excitants.

 





Date de création : 20-04-2003