<- CNRS 4, p. 305

CNRS 4, p. 306

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 4, p. 307 Index des Cahiers




$

 

Cette occupation jwtoz nouvelle, futile, m’excite – et l’excitation se généralise, enfin profite à de plus grands objets.

Ce rien met en liberté trop d’ardeur pour lui et de ses restes, l’important inappétent se refait, se retrouve.

 

*

 

Un jour je cherchais à ouvrir un flacon bouché à l’émeri et comme scellé – Comment agir – mes doigts trop faibles – Pas de prise.

Alors je regardai autour de moi cherchant le moyen et tout était regardé, interprété par moi en tant que moyen d’ouvrir ce flacon – Comme si par des organes bizarres, j’essayais virtuellement tous les objets autour de moi comme ouvreurs de flacons – quaerens qu[em devoret].

 

*

 

« Pourquoi ne ferai je une découverte quant aux…nombres premiers ?

Pourquoi ? Faute d’y penser - ? Non – Faute de savoir y penser de manière à y repenser toujours de plus près – à les voir, plus ! à les avoir – à les rejoindre par un chemin





Date de création : 20-04-2003