<- CNRS 3, p. 214

CNRS 3, p. 215

Cahiers de Paul Valéry
-> CNRS 3, p. 216 Index des Cahiers

$

Le point capital dans l'étude de l'homme est l'existence de fonctions indépendantes et intermittentes -

La conscience est une de ces fonctions qui reflète la plupart des autres, à sa façon, c'est-à-dire de façon intermittente successive -

On trouve en étudiant ces fonctions les problèmes principaux de l'activité - Ainsi agir tout entier selon une donnée préfixée - combiner ses moyens indépendants le long d'une donnée - Se prolonger dans tel ou tel sens.

Les fractionnements, les automatismes complets ou secondaires.

 

*

Concepts et ébranlements.

*

Réflexes - La réponse et la demande ont toujours lieu dans des appareils distincts - Le sens.

Att[ention]   Il s'agit de forcer un phénomène de transition à suivre une voie déterminée. On réunit sous le nom d'attention tous les phénomènes qui semblent nécessaires pour que la conscience soit impressionnée pendant un certain temps par des phénomènes tels que leur suite ne forme pas un groupe.

Le souvenir antérieur immédiat -

 

*

Je cherche un objet qui vient de tomber.

Mémoire maintenue - Application du souvenir de la chute au lieu et au mode de recherches.

 

*

Essayer de donner à sa pensée la plus grande valeur possible - c'est un propos indéterminé. Cependant cela suffit pour séparer les hommes en deux classes. Ceux qui prennent cette résolution (sous des formes et des noms divers) divisent aussi leurs pensées en 2 classes. Les unes sont négligeables et momentanées - les autres dignes de retour et d'avenir, et de s'ajouter en quelque sorte aux organes de leur auteur.


Date de création : 20-04-2003